• Agence WEA

3 points importants pour votre communication visuelle

La communication visuelle s’appuie sur trois composantes essentielles : la typographie, l’image, et la couleur. Il est nécessaire de comprendre et de maîtriser le langage et l’utilisation de ces trois axes majeurs de la communication graphique, avant de démarrer la conception d’un document.


Les logiciels de PAO (Photoshop, Indesign, Illustrator) sont les outils les plus précis pour la retouche des photos, illustrer des documents et réaliser des mises en page travaillées. Mais ils restent assez évasifs en ce qui concerne la mise en forme.


Marketing et communication visuelle : quelle relation ?


La communication visuelle est un outil non négligeable pour marquer l’esprit des consommateurs. Elle joue directement sur la mémorisation. L’image, dans une certaine mesure, dépasse les barrières de l’écrit, des langues ou des différences sociales. Elle permet à une personne lambda de bien retenir une information de manière efficace. Les visuels concis et clairs interpellent, transmettent des messages, séduisent et influencent les clients.


Depuis plusieurs années maintenant, le digital a pris une place majeure dans notre vie professionnelle et personnelle. En partant de ce constat, les entreprises se doivent d’être présentes sur les réseaux sociaux et de construire une véritable stratégie sur ces supports. Par ailleurs, les statistiques sont éloquentes : une information publiée au format image est partagée 40 fois qu’un simple texte.


L’image et sa composition


L’image (choix, disposition, effet…) est à la base d’une mise en page réussie. Quand vous avez à intégrer une image dans votre document papier ou votre page web, il est capital de lui donner le maximum d’impact. Le choix de l’image se fera en fonction de sa valeur informative, ou émotionnelle, et viendra appuyer le sens de votre message écrit, mais aussi souligner le titre en particulier. Outre les réglages techniques (luminosité, contraste, couleurs) qui vont en renforcer l’attrait, vous devez surtout veiller à composer l’image.


Pour la composition d’une image, on parle souvent de la règle des tiers. C’est un outil qui vous aide à disposer et composer votre visuel. Il s’agit d’établir 3 lignes de forces, verticales et horizontales. A la croisée de ces lignes vous obtenez des points de force à utiliser pour positionner les éléments-clés de votre image.


Le choix des polices


Deuxième élément d’une mise en page print ou web : la police. Effectivement, la typographie permet de donner du sens mais aussi de montrer le ton employé et, ceci, seulement à travers le visuel. Les choix de typographie conditionnent le document . La forme des lettres apportent une valeur aux messages (formelle, informelle…).


Une première distinction consiste à repérer la présence de traits visibles aux extrémités des lettres (appelés empattements). Les polices se classent donc en deux familles de caractères Serif (empattement) et Sans Serif (sans empattement).


Ces deux types de police ont leur support de prédilection :

  • les polices sans empattement sont plus adaptées au web. Plus lisibles et plus cohérentes avec le format carré des « pixels » des écrans, elles sont plus faciles à lire.

  • les polices à empattement sont plus adaptées aux documents imprimés. Les empattements rendent la lecture plus fluide et rapide.

Le site Dafont proposent de nombreuses polices spécifiques qui sont téléchargeables et dont beaucoup sont gratuites. On y retrouve la classification Serif/Sans Serif mais aussi un classement par thème (Techno, Script, Gothique,…) pour vous aider à trouver celle qui correspondra à l’ambiance souhaitée pour votre document.


Choisir sa palette de couleurs


La couleur est un des piliers dans la conception de votre document mais il ne faut pas en abuser. Pour un bon rendu et un message clair, il ne faut utiliser que trois couleurs :

  • une couleur principale,

  • une couleur d’accompagnement

  • et une couleur tonique pour accentuer les messages.

Au-delà de 3 couleurs, votre document perdra en cohérence et en lisibilité.

La couleur doit être porteuse de sens et apporter de la lisibilité au texte. Chaque couleur a une signification et un impact sur l’observateur. Il est important de bien les prendre en compte avant de les utiliser. Pour définir les couleurs de votre publication ou de votre site, le plus efficace consiste à créer une palette précise qui sera utilisée tout au long du document.


Si vous avez déjà une charte graphique ne vous éloignez pas des couleurs qui y figurent, cela permet de maintenir une cohérence mais aussi de mieux marquer les esprits.